“Un peu d’éternité”, l’avant-propos de Stéphane Guégan et l’entretien avec Gisèle Jacquemet nous restituent le cheminement engagé de cet artiste pour lequel la simplification de sa peinture entraîne la suppression de toute allusion à la réalité par la magie d’une poétique de la couleur


extrait d’Art et Métiers du Livre, mars-avril 2010