… Dérieux fut élève de Picabia et de Lhote. Le premier lui a enseigné la loi de la liberté absolue et le second, le principe de ne jamais se permettre la liberté. C’est ainsi que - de ses contradictions, de ses affinités et de ses hésitations - Dérieux a créé une peinture où tout se dissout dans la lumière, dénominateur commun de son monde. Fort heureusement, il a appris encore quelque chose de son premier maître, Picabia qui professait : “Il faut traverser la vie, prêt à l’extrême pour la Fête “. Dérieux a le sens de la fête et ses petits dessins en couleurs, ses ”huiles sur papier” sont de véritables feux de joie - ils flottent comme des drapeaux, respirent comme des fleurs.


Roger Dérieux “Huiles sur papier”, Collection Signe n° 70, Paris, 1966.